15 et 16 avril : Ensenada

J'avais lu qu'Ensenada etait une ville envahie le week-end dès le vendredi soir : j'en fis l'experience dès mon arrivée. Apres avoir trouve plusieurs hôtels complets et l'heure avançant, je me posais dans un hôtel plus cher que les autres jours compte-tenu que les prix doublent presque le week-end.
A noter qu'il existe un tarif particulier si vous prenez votre chambre après 22 heures et jusqu'à 10 h du matin.
Je pensais trouver mon réchaud dans cette grande ville et on m'envoya à droite et à gauche, prétexte à parcourir cette ville en vélo ou à pied ce qui en fin de compte ne fut pas desagréable dans une ville où les rues sont très larges, avec une circulation limitée sauf quelques grands axes.

 
l'immense drapeau qui se voit de partout car il n'y a pas d'immeuble                                                      ces publicités sont très présentes
 
fermé ce dimanche                                                                             elle date de 1969 et est toujours opérationnelle
                                                                                                       les nostalgiques peuvent en voir d'autres    ICI
 
du softball, la version féminine du baseball : j'en vois parfois à la télé mais je n'ai pas encore compris les règles
 
des animaux vivants ou non
 

 
moto de police facon biker                                             je plains les clients car le son est très fort
 
kiosque de tacos : je me regale
 
un taco de poisson : sur une petite crêpe, on vous met un beau morceau de poisson frit,                                          un plat complet pour 72 pesos pour 3,25 euros
vous ajoutez des tomates, des oignons, des concombres, du choux rapé à volonté                                                                                                      
et vous ajoutez des sauces plus ou moins epicées 18 pesos                                                                                              
 
la ville vu du mirador
 
une pâtisserie française : l'éclair café n'est pas le meilleur que j'ai mangé
 
une avenue                                                                  les plaques d'immatriculation sont jolies
 
les taux de change peuvent varier : à gauche, les prix d'achat et de vente sont très proches
 
renault est présent depuis deux ans à Ensenada : le duster est vendu avec le logo renault, Dacia n'apparait pas
le Captur vient du Brésil et le Duster de Colombie

 jour précédent               retour accueil                retour voyage Mexique-Usa                 jour suivant