29 décembre 2018 : Phnom Penh - Takeo

 
on dépose notre obole dans l'accueil de l'hôtel avant d'affronter la circulation

A première vue, cela parait être l'anarchie totale mais il faut en découvrir les règles  non écrites.
Dans les carrefours avec feux tricolores, 90 % les respectent : il faut prendre en compte les 10% restant.
Dans les autres, il faut s'avancer tout en restant vigilant mais tout se passe dans le calme sans coup de klaxon ni noms d'oiseaux.
En général, ils roulent assez lentement, mais si vous laissez 80 cm entre vous et la bordure du trottoir, les motos s'y engouffrent.
En fin de compte, nous avons apprecié ce sport cambodgien.

 
dans une petite rivière chargée de détritus
 
sur la route
 
ici, on vend des brochettes de cuisses de grenouilles et de saucisses aux herbes : très bon !
 
la route est bloquee par des lycéennes                                                     1750 $ la moto sans les petites filles
nous pouvons passer sous les acclamations                                                                                                    
et je leur chante                                                                                                        
" unido, el pueblo nunca sera vencido "                                                                                                  
Nous croisons un peu plus loin un camion de policiers anti-émeute avec boucliers                                                                                                                  
 
dans Takeo

 jour précédent                 retour accueil                    retour voyage asie du sud-est                              jour suivant